Cystocèle (prolapsus antérieur)

Accueil / Cystocèle (prolapsus antérieur)

QU'EST-CE QUE LE PROLAPSUS ANTÉRIEUR (CYSTOCÈLE) ? Le prolapsus antérieur, également appelé cystocèle ou prolapsus de la vessie, se produit lorsque la vessie tombe de sa position normale dans le bassin et pousse sur la paroi avant du vagin. Le plancher pelvien, le tissu entre la vessie et la paroi vaginale avant, a une variété de muscles, de tissus conjonctifs et […] en savoir plus

Meilleurs médecins pour les traitements de la cystocèle (prolapsus antérieur)

Meilleurs hôpitaux pour les traitements de la cystocèle (prolapsus antérieur)

Cystocèle (prolapsus antérieur)

QU'EST-CE QUE LE PROLAPSUS ANTÉRIEUR (CYSTOCÈLE) ? Prolapsus antérieur, aussi appelé cystocèle ou une vessie prolapsus, c'est quand la vessie tombe de sa position normale dans le bassin et pousse sur la paroi avant du vagin. Le plancher pelvien, le tissu entre la vessie et la paroi vaginale avant, a une variété de muscles, de tissus conjonctifs et de ligaments. Lorsque ceux-ci fonctionnent ensemble, ils soutiennent la vessie ainsi que les autres organes, tels que l'utérus, l'intestin et l'uretère.  La force combinée des tissus du plancher pelvien forme un hamac du coccyx à l'os pubien, qui maintient la vessie et les autres organes pelviens en place. Il est donc vital de garder ces muscles forts. Lorsque le plancher pelvien devient faible ou si trop de pression est exercée sur le plancher pelvien, un prolapsus antérieur se produit. C'est-à-dire que la vessie tombe ou s'effondre, ce qui signifie que la vessie se gonfle dans le vagin.   Une vessie prolapsus se produit lorsque les muscles qui aident les organes pelviens ont été tendus. Cela peut se produire au fil du temps, en raison d'un accouchement virginal, de charges lourdes ou d'une toux violente, ou pendant les périodes de constipation chronique. Le prolapsus antérieur (vessie tombante) est traitable. Souvent, un traitement non chirurgical est efficace pour le prolapsus léger ou modéré. Cependant, dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale peut être recommandée pour maintenir les organes vaginaux et autres organes pelviens dans leur position appropriée. CLASSEMENT DES CYSTOCÈLES La cystocèle peut être classée en 3 grades et comprend :
  • Cystocèle de grade 1 ; qui est la forme bénigne du prolapsus de la paroi vaginale antérieure.
  • Cystocèle de grade 2; est la forme modérée du prolapsus de la paroi antérieure.
  • Cystocèle de grade 3; est une forme sévère de prolapsus antérieur, où la vessie tombe plus loin au-delà de l'utérus. 
Prendre des mesures responsables Une vessie prolabée peut être très inconfortable et parfois socialement embarrassante, même si elle est rarement douloureuse. L'incontinence urinaire peut entraîner une gêne sociale.  Cela peut rendre la vidange de votre vessie difficile, ce qui peut entraîner des infections de la vessie. Prendre des mesures immédiates peut mettre fin à ces désagréments. Prenez rendez-vous avec votre maintenant, si vous avez des signes ou des symptômes de prolapsus antérieur. FACTEURS DE RISQUE OU COMPLICATIONS DE LA CYSTOCÈLE. Les facteurs suivants ci-dessous peuvent augmenter votre risque de prolapsus antérieur :
  • Hystérectomie. 
Ablation de l'utérus peut contribuer à l'affaiblissement de votre plancher pelvien, bien que cela semble quelque peu rare dans une certaine mesure.
  • Obésité. 
Les femmes en surpoids sont plus à risque d'avoir un prolapsus antérieur.
  • Grossesse et accouchement.
Les grossesses multiples et les mères qui ont eu des bébés de poids élevé à la naissance courent également un risque élevé d'avoir une vessie prolabée.
  • Vieillissement.
Le risque augmente avec l'âge. Après la ménopause, lorsque le taux d'oestrogène diminue, le plancher pelvien s'affaiblit. 
  • Sexe ou genre.
Seules les femmes ont des cystocèles; les hommes non.  
  • La génétique.
Certaines femmes naissent avec des tissus conjonctifs plus faibles, ce qui en fait de bonnes candidates pour les prolapsus antérieurs. DIAGNOSTIC D'UNE CYSTOCÈLE Le diagnostic d'une vessie tombée peut inclure tout ou partie des éléments ci-dessous :
  • Un examen pelvien par votre médecin.
  • Remplir un questionnaire. Le formulaire guide votre médecin lors de l'évaluation de vos antécédents médicaux, du degré de votre prolapsus et de son incidence sur votre qualité de vie. Il aide également aux décisions de traitement.
  • Tests vésicaux pour évaluer la vidange de votre vessie
  • Test d'urine pour savoir s'il y a une infection de la vessie.
TRAITEMENT Le traitement dépend si vous avez des symptômes, à quel point votre prolapsus antérieur est évident - léger, modéré, sévère. Pour les cas bénins, votre médecin peut recommander une approche Wait-and-See, avec des visites occasionnelles pour surveiller votre état. Les options de traitement de première intention comprennent :
  • Exercices des muscles du plancher pelvien (souvent appelés exercices de Kegel). Aide à renforcer les muscles de votre plancher pelvien. Consultez un physiothérapeute.
  • Pessaire (dispositif de soutien).  
Un pessaire vaginal est un anneau en plastique ou en caoutchouc inséré dans votre vagin pour soutenir la vessie. Ce n'est pas un remède, mais un soutien supplémentaire pour aider à soulager les symptômes. Votre médecin vous apprendra comment le réparer, le nettoyer et le réinsérer vous-même. Options chirurgicales Malgré les options ci-dessus, votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale si vous avez encore des symptômes inconfortables perceptibles. Elle est pratiquée par voie vaginale.
  • Soulever la vessie prolapsus
Le la vessie prolabée est remise en place à l'aide de points de suture et en enlevant tout excès de tissu vaginal. Votre médecin utilise ensuite un type spécial de greffe de tissu pour renforcer les tissus vaginaux et augmenter le soutien si vos tissus vaginaux sont très fins.
  • Retrait d'un utérus prolapsus et réparation du plancher pelvien endommagé.
If votre prolapsus antérieur est associé à un prolapsus utérin, votre l'utérus peut être enlevé (hystérectomie), et les muscles, ligaments et autres tissus endommagés du plancher pelvien réparés.
  • Suspension urétrale
Si votre prolapsus antérieur s'accompagne de incontinence d'effort (perte de contrôle de la vessie), votre médecin peut recommander l'une des nombreuses procédures pour soutenir l'urètre (suspension urétrale) et soulager les symptômes d'incontinence. Exercices de Kegel (Kegels) Ce sont des exercices qui peuvent être faits à la maison pour renforcer les muscles de votre plancher pelvien. Un plancher pelvien renforcé fournit un soutien solide à vos organes pelviens, soulageant ainsi les symptômes accompagnant le prolapsus antérieur.  Les étapes des exercices de Kegel sont :
  • Serrez (contractez) les muscles de votre plancher pelvien – le muscle que vous utilisez pour uriner
  • Maintenez la contraction pendant 5 secondes, puis détendez-vous pendant 5 secondes (pour le rendre moins difficile, vous pouvez commencer à tenir pendant 2 secondes et à vous détendre pendant 3 secondes).
  • Travaillez jusqu'à maintenir la contraction pendant 10 secondes à la fois.
  • Faites trois séries de 10 répétitions de l'exercice chaque jour.
Demandez à votre médecin (ou physiothérapeute) des instructions pour savoir si vous utilisez les bons muscles. REMÈDES DE STYLE DE VIE Pour vérifier la progression du prolapsus antérieur, vous pouvez adopter les modifications de style de vie suivantes :
  • Traiter et prévenir la constipation. Prenez plus d'aliments riches en fibres.
  • Contrôlez la toux. Obtenez un traitement pour une toux chronique ou une bronchite. Ne fumez pas.
  • Évitez de soulever des charges lourdes et soulevez correctement. Lorsque vous soulevez, il est préférable d'utiliser vos jambes plutôt que votre taille ou votre dos.
  • Gérez votre poids. Déterminez votre poids idéal et obtenez des conseils sur les stratégies de perte de poids.
TAUX DE RÉUSSITE POUR LE PROLAPSUS ANTÉRIEUR Taux de réussite de la réparation de la cystocèle de 70 à 90 %, cependant, il y a un risque que le prolapsus se reproduise ou qu'une autre partie de la paroi vaginale prolapsus. La cystocèle est traitable.  Pour une cystocèle modérée ou légère, un traitement non chirurgical est souvent efficace. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour maintenir le vagin et d'autres organes pelviens dans leurs positions. Cystocèle et rectocèle Ces deux conditions sont liées à la paroi vaginale. Cependant, une cystocèle ou un prolapsus antérieur se produit lorsque la vessie tombe de son emplacement d'origine et pousse sur la paroi avant du vagin. Alors que la rectocèle ou le prolapsus postérieur se produit lorsque la paroi entre le rectum et le vagin s'affaiblit, ce qui fait gonfler la paroi vaginale.

Symptômes

SYMPTÔMES DE PROLAPSUS ANTÉRIEUR

Les cas bénins de cystocèle peuvent ne pas montrer de signes ou de symptômes, mais modérés à sévères. Lorsque des signes et des symptômes apparaissent, ils peuvent inclure les éléments suivants :

  • Une sensation de pression sur votre bassin et votre vagin
  • Une sensation ou la vue d'un renflement de tissu dans votre vagin
  • Difficulté à démarrer un jet d'urine
  • Une envie fréquente d'uriner
  • Perte de contrôle de la vessie (incontinence urinaire)
  • Un sentiment que vous n'avez pas complètement vidé votre vessie
  • Un inconfort sévère en toussant, en forçant, en appuyant ou en soulevant des poids.
  • saignement vaginal
  • Écoulement vaginal.

Ces symptômes peuvent être plus perceptibles lorsque vous restez debout pendant une longue période, mais que vous ressentez un soulagement lorsque vous vous allongez.

Causes

CAUSES DE LA CYSTOCÈLE

Votre plancher pelvien (qui se compose de muscles, de ligaments et de tissus conjonctifs) est celui qui soutient votre vessie et d'autres organes pelviens. 

La pression des organes pelviens, ainsi que les tensions résultant du traumatisme de l'accouchement, les tensions chroniques dues au levage de charges lourdes, la toux violente et la constipation, au fil du temps, peuvent affaiblir le plancher pelvien. 

Lorsque cela se produit, votre vessie peut glisser plus bas que la normale et se gonfler dans votre vagin. 

Le stress sur le plancher pelvien peut être causé par les raisons suivantes :

  • Obésité ou surpoids
  • Selles intenses
  • Grossesse et accouchement vaginal
  • Soulever des poids lourds à plusieurs reprises
  • Une toux chronique ou une bronchite
  • Des exercices intenses, au fil du temps.

QFP

Comment puis-je empêcher les cystocèles de s'aggraver ?

Les éléments suivants peuvent aider votre prolapsus à s'aggraver :

  • Faites des exercices de Kegel tous les jours pour renforcer vos muscles. 
  • Prévenir ou corriger la constipation
  • Atteindre et maintenir un poids santé
  • Évitez les activités qui sollicitent vos muscles pelviens, comme soulever des objets lourds.

Comment réparer un prolapsus sans chirurgie ?

Vous pourriez être en mesure de soulager certains symptômes par vous-même sans chirurgie. Vous pouvez faire des exercices à la maison qui renforcent vos muscles pelviens. Si vous le souhaitez, votre médecin peut vous équiper d'un appareil appelé pessaire. Un pessaire peut vous aider à faire face au prolapsus des organes pelviens.

Que ne faut-il pas faire avec un prolapsus ? 

Si vous avez un prolapsus des organes pelviens, évitez les choses qui pourraient l'aggraver. Cela signifie qu'il ne faut pas soulever, tendre ou tirer. Si possible, essayez de ne pas rester debout pendant de longues périodes. Certaines femmes trouvent qu'elles ressentent plus de pression lorsqu'elles se tiennent beaucoup debout.

La marche est-elle bonne pour le prolapsus de la vessie ?

La marche est le meilleur exercice pendant la récupération de la chirurgie du prolapsus de la vessie, en faisant des exercices du plancher pelvien, en se reposant chaque jour. 

Le prolapsus provoque-t-il une décharge?

Un prolapsus modéré à sévère peut provoquer des symptômes tels que la sensation d'être assise sur un ballon, des saignements vaginaux et une augmentation des pertes.