Traitement de l'endométriose et de l'infertilité 

Accueil / Traitement de l'endométriose et de l'infertilité 

Beaucoup connaissent l'endométriose et la façon dont elle entraîne l'infertilité, alors parlons-en et des traitements disponibles pour la maladie. Qu'est-ce que l'endométriose ? L'endométriose est un trouble où un tissu similaire au tissu qui tapisse l'intérieur de l'utérus se développe à l'extérieur de l'utérus. en savoir plus

Meilleurs médecins pour les traitements de traitement de l'endométriose et de l'infertilité

Meilleurs hôpitaux pour les traitements de traitement de l'endométriose et de l'infertilité

Traitement de l'endométriose et de l'infertilité 

Beaucoup connaissent l'endométriose et la façon dont elle entraîne l'infertilité, alors parlons-en et des traitements disponibles pour la maladie. 

Qu'est-ce que Endométriose?

L'endométriose est un trouble où un tissu similaire au tissu qui tapisse l'intérieur de l'utérus se développe à l'extérieur de l'utérus. Les endroits souvent touchés sont les ovaires, les trompes de Fallope et les tissus tapissant les organes pelviens. Le tissu agit comme du tissu utérin normal, il se désagrège et saigne à la fin du cycle, mais parce que le sang n'a nulle part où aller, il est piégé. Lorsque l'endométriose implique les ovaires, des kystes appelés endométriomes peuvent se former. Les tissus environnants peuvent devenir enflammés, entraînant le développement de tissus cicatriciels et des adhérences ; cela est dû à des bandes de tissus fibreux qui font que les tissus et les organes pelviens se collent. L'endométriose se trouve le plus souvent dans les ovaires, et elle survient rarement au-delà de la zone où se trouvent les organes pelviens. L'endométriose est très douloureuse, surtout pendant les menstruations. La condition a également un impact négatif sur la fertilité de la personne affectée.

endométriose
Courtoisie d'image : Nouvelles médicales

Quels sont les types d'endométriose ?

Il existe trois principaux types d'endométriose; ils sont classés en fonction de leur emplacement. Ils comprennent:

  • Lésion péritonéale superficielle - c'est le plus courant. Les lésions se produisent dans le péritoine.
  • Endométriome - également appelés kystes de chocolat. Ils sont sombres, remplis de liquide et se forment profondément dans les ovaires. Ils ont la capacité d'endommager les tissus sains et souvent ne répondent pas bien aux traitements.
  • Endométriose profondément infiltrante – ce type implique les organes pelviens près de l'utérus, comme la vessie.

Quelles sont les étapes de l'endométriose ?

L'endométriose peut être classée en stades en fonction de la gravité de la maladie ; ces étapes comprennent :

  • Étape I – a quelques lésions mais pas de tissu cicatriciel.
  • Étape II – il y a plus de lésions mais toujours pas de tissu cicatriciel.
  • Phase III – les lésions peuvent être profondes, et il peut y avoir du tissu cicatriciel autour des ovaires et des trompes de Fallope.
  • Etape IV – il y a de nombreuses lésions présentes, et il peut y avoir de gros kystes dans les ovaires. Il peut également y avoir du tissu cicatriciel autour des ovaires et des trompes de Fallope ou entre l'utérus et la partie inférieure des intestins.
étapes de l'endométriose
Courtoisie d'image : Le Cap Jaune

Qu'est-ce qui cause l'endométriose?

causes de l'endométriose
Courtoisie d'image : Lybrer

La cause exacte de l'endométriose n'est pas connue; certaines causes possibles incluent:

  • Trouble du système immunitaire - un trouble du système immunitaire qui peut le rendre incapable de reconnaître et de détruire les tissus de type endométrial qui se développent à l'extérieur de l'utérus.
  • Menstruation rétrograde - c'est là que le sang menstruel contenant des cellules endométriales retourne dans les trompes de Fallope et dans la cavité pelvienne. Ces appels se collent ensuite aux organes et aux parois pelviennes, où ils grandissent, s'épaississent et grossissent tout au long de chaque cycle menstruel.
  • Implant cicatriciel chirurgical – cela se produit après une chirurgie abdominale comme une césarienne ou une hystérectomie, où les cellules de l'endomètre s'attachent à l'incision chirurgicale.
  • Transformation des cellules péritonéales - également appelée théorie de l'induction, on pense que les hormones agissent sur les cellules péritonéales tapissant la face interne de l'abdomen et les transforment en cellules endométriales.
  • Transport des cellules endométriales - c'est à ce moment que les vaisseaux sanguins ou lymphatiques transportent les cellules endométriales vers d'autres parties du corps.

Quels sont les symptômes de l'endométriose?

symptômes de l'endométriose
Courtoisie d'image : Verywell Santé

Le symptôme le plus courant est la douleur pelvienne, généralement associée aux menstruations. Bien que les crampes soient normales pendant les menstruations, les personnes atteintes d'endométriose décrivent la douleur comme beaucoup plus intense que d'habitude. Certains signes courants observés dans l'endométriose comprennent :

  • Crampes menstruelles sévères
  • Sang dans les selles ou l'urine
  • Relations sexuelles douloureuses
  • Infertilité
  • Douleur en urinant pendant les menstruations
  • Fatigue
  • Diarrhée, constipation ou ballonnements, en particulier pendant les menstruations
  • Saignements excessifs pendant les menstruations ou saignements entre les règles

Quels sont les facteurs de risque de l'endométriose ?

Certains facteurs qui font qu'un individu présente un risque plus élevé de développer une endométriose comprennent :

  • Début précoce des menstruations
  • Troubles du système reproducteur
  • Jamais accouché
  • Une histoire familiale de endométriose
  • Avoir ses règles à un âge avancé
  • Menstruations abondantes qui durent plus de 7 jours
  • Des niveaux plus élevés d'œstrogènes ou d'être exposé à des niveaux d'œstrogènes supérieurs à la normale
  • Tout trouble qui empêche la circulation du sang du corps pendant la menstruation

Comment diagnostique-t-on l'endométriose ?

Il est conseillé à une personne présentant les symptômes énumérés ci-dessus de consulter un médecin. Le médecin peut suspecter une endométriose sur la base des symptômes ressentis. Le médecin peut obtenir une confirmation par les tests suivants :

  • Examen pelvien – un examen physique est effectué sur la région pelvienne pour identifier les cicatrices ou les kystes qui peuvent exister.
  • Laparoscopie – Le médecin insère un laparoscope dans l'espace abdominal par une petite incision. Cela donne au médecin une vue de l'endroit et de la taille des lésions. C'est généralement le seul moyen d'être totalement certain de l'endométriose.
  • Tests d'imagerie – il s'agit de prendre une image de la région pelvienne. Cela peut être fait à l'aide d'une échographie, d'un IRM, ou un scanner.
  • Biopsie – cela se fait souvent en même temps que la laparoscopie. Un échantillon de tissu est obtenu, apporté à un laboratoire et testé par un spécialiste pour confirmer le diagnostic.

Quel traitement existe pour l'endométriose ?

Cette condition n'a pas de remède. Les traitements qui existent actuellement visent à gérer la condition dans une mesure raisonnable. Les deux principaux moyens sont soit la chirurgie, soit la médication. L'individu doit généralement essayer les différents types de traitement afin de trouver celui qui soulage le mieux les symptômes, mais généralement, la chirurgie est le dernier recours lorsque les traitements les plus conservateurs ne fonctionnent pas. Certaines des thérapies comprennent:

Médicament contre la douleur 

Il est généralement prescrit par le médecin, qui peut recommander des analgésiques en vente libre comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), dont l'ibuprofène ou le naproxène. Ils aident à soulager la douleur et les crampes ressenties.

Traitement hormonal

Ceci est parfois efficace pour réduire ou arrêter la douleur de l'endométriose. Les médicaments hormonaux ralentissent la croissance du tissu endométrial et empêchent de nouveaux implants de tissu endométrial. Ce n'est pas un remède permanent contre l'endométriose et les symptômes réapparaissent généralement lorsque le traitement est arrêté. Certains des traitements utilisés comprennent:

  • Agonistes et antagonistes de l'hormone de libération des gonadotrophines - Ils aident à bloquer la production d'hormones folliculo-stimulantes, qui aident ensuite à réduire les niveaux d'œstrogènes et à prévenir les menstruations. Étant donné que ces médicaments imitent la ménopause, la prise d'une faible dose de progestatif ou d'œstrogène avec eux aide à réduire les effets secondaires ressentis pendant la ménopause. Les menstruations reprennent à l'arrêt du traitement.
  • Contraceptifs hormonaux – Ceux-ci aident à contrôler les hormones responsables de l'accumulation de tissu endométrial chaque mois. Ils peuvent se présenter sous forme de pilules contraceptives, de timbres hormonaux ou d'anneaux vaginaux. L'utilisation de ces contraceptifs hormonaux peut réduire ou éliminer la douleur ressentie dans certains cas.
  • inhibiteurs de l'aromatase – Il s'agit d'une classe de médicaments utilisés pour réduire la quantité d'œstrogène dans le corps. Il est généralement recommandé avec un progestatif ou en association avec des contraceptifs hormonaux pour traiter l'endométriose.
  • Thérapie progestative – cela peut aider à soulager les symptômes ressentis. Parmi les modes d'administration, citons les dispositifs intra-utérins, les implants contraceptifs, les injections contraceptives ou les pilules progestatives. Ils arrêtent les menstruations et la croissance des implants endométriaux.

# 

L'ablation chirurgicale des implants d'endométriose tout en préservant l'utérus et les ovaires peut augmenter la fertilité et les chances de conception chez les personnes essayant de devenir enceintes ; la procédure réduit également la douleur intense. Cependant, ce n'est pas un remède, et l'endométriose et la douleur peuvent éventuellement revenir. La procédure se fait soit par laparoscopie, soit par chirurgie abdominale traditionnelle dans les cas les plus graves. Cependant, la chirurgie abdominale traditionnelle est moins courante, car les progrès modernes ont permis de traiter même les cas les plus graves par laparoscopie.

options de traitement pour l'endométriose
Courtoisie d'image : INVITER

Quelles sont les autres façons de gérer l'endométriose?

Changements de style de vie – Ils peuvent aider à soulager certains des symptômes ressentis ; ils comprennent:

  • Les bains chauds et les coussins chauffants peuvent réduire la douleur
  • AINS
  • Bien manger
  • Gérer le stress
  • Exercice régulier

Thérapie alternative – certaines personnes trouvent un soulagement de leurs symptômes grâce à certaines de ces thérapies, notamment :

  • Acupuncture
  • Phytothérapie
  • Message

Cependant, consultez un médecin avant d'essayer des thérapies alternatives. Il pourrait y avoir des effets secondaires dont l'individu peut ne pas être conscient, et aussi, soyez très prudent sur les traitements à base de plantes et ne dépassez pas la dose recommandée pour eux.  

Quelles sont les complications observées dans l'endométriose ?

Plusieurs complications graves peuvent découler de l'endométriose, dont certaines comprennent :

  • Infertilité – c'est la principale conséquence de l'endométriose ; cela arrive à au moins un tiers des femmes atteintes d'endométriose. L'endométriose peut entraîner l'infertilité de plusieurs façons ; il peut provoquer une obstruction des trompes de Fallope empêchant la fécondation, et il peut également endommager l'ovule ou le spermatozoïde. Il peut également modifier la composition hormonale du corps.
  • Cancer – L'endométriose peut augmenter le risque de cancer de l'ovaire ou d'adénocarcinome, qui peut se développer plus tard dans la vie des personnes atteintes d'endométriose.

« Avis de non-responsabilité médicale :

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : CE SITE NE FOURNIT AUCUN CONSEIL OU AVIS MÉDICAL :

Les informations fournies dans cet article ou site Web sous forme de texte, d'illustration, de graphiques, d'images ou de toute autre forme dans cet article ou site Web sont fournies à titre informatif uniquement. Aucune information ou matériel fourni sur ce site n'est censé se substituer à un avis médical professionnel. Veuillez consulter votre médecin de famille ou un spécialiste dans ce domaine pour toute condition médicale, diagnostic et traitement. Ne tardez pas à contacter un professionnel à cause de quelque chose que vous avez lu dans cet article ou sur ce site.