Syndrome de mal de débarquement (MDDS)

Accueil / Syndrome de mal de débarquement (MDDS)

  QU'EST-CE QUE LE SYNDROME DE MAL DE DEBARQUEMENT (MDDS) ? Le syndrome de mal de débarquement est un trouble neurologique rare et mal compris du système vestibulaire qui se traduit par une perception fantôme de l'auto-mouvement généralement décrite comme un balancement, un balancement ou un balancement. Il n'existe aucun remède connu pour le MDDS. Mais votre médecin peut vous recommander un mal de débarquement […] en savoir plus

Les meilleurs médecins pour les traitements du syndrome de mal de débarquement (MDDS)

Meilleurs hôpitaux pour les traitements du syndrome de mal de débarquement (MDDS)

Syndrome de mal de débarquement (MDDS)

  QU'EST-CE QUE LE SYNDROME DE MAL DE DEBARQUEMENT (MDDS) ? Le syndrome de mal de débarquement est un trouble neurologique rare et mal compris du système vestibulaire qui se traduit par une perception fantôme de l'auto-mouvement généralement décrite comme un balancement, un balancement ou un balancement.  Il n'existe aucun remède connu pour le MDDS. Mais votre médecin peut vous recommander des exercices de syndrome de mal de débarquement pour vous aider à rester stable. Le MDDS peut être attribué à l'exposition à un mouvement inconnu, puis à la suppression du mouvement, comme après un voyage en mer. Par exemple, descendre d'un bateau et avoir l'impression de bouger encore.  Le syndrome de mal de débarquement se développe généralement à la suite d'expériences de mouvement, telles que les voyages en avion, en mer, en train ou sur terre, et se caractérise par la sensation persistante de mouvement, la difficulté à maintenir l'équilibre, la fatigue, l'instabilité, l'anxiété et le manque de concentration.  Le MDDS est plus fréquent chez les femmes dans la tranche d'âge des 30─60 ans. RISQUES DE MDDS Le mal de débarquement est un trouble de l'équilibre qui comporte des risques importants d'effets indésirables (morbidité), dus aux effets directs du trouble de l'équilibre et d'autres symptômes associés.  Les effets indésirables du MDDS peuvent inclure :
  • Altération de l'équilibre (balancement, balancement et balancement).
  • Vertige persistant, dû à la taille.
  • Intolérance au mouvement visuel.
  • La fatigue.
  • Ralentissement cognitif.
  • Confusion.
  • L'anxiété.
  • Dépression.
  • Sensation de fatigue.
  • Incapacités de concentration.
FACTEURS DE RISQUE DE MDDS
  • Le genre.
La majorité des personnes touchées par le MDDS sont des femmes adultes, bien que des hommes aient été diagnostiqués.
  • Âge.
Les personnes les plus fréquemment touchées sont d'âge moyen. Les femmes âgées de 30 à 60 ans sont les plus touchées.
  • La migraine.
Les patients souffrant de migraines peuvent avoir une susceptibilité accrue par des mécanismes inconnus. AUTRES TROUBLES CONNEXES
  • Vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB).
Cela provoque souvent des étourdissements, en particulier chez les personnes âgées. Il se produit à la suite d'un mouvement de la tête. C'est une maladie rare causée par des particules de calcium dans l'oreille interne.
  • La maladie de Ménière.
Il s'agit d'un trouble caractérisé par des épisodes périodiques de vertiges ou d'étourdissements, une perte auditive progressive fluctuante, des acouphènes et une sensation de plénitude ou de pression dans l'oreille. DIAGNOSTIC DES MDDS Votre médecin voudra peut-être connaître nos antécédents médicaux et accorder une attention particulière à vos symptômes MDDS et à vos expériences de voyage (par voie aérienne, terrestre, ferroviaire, maritime, etc.).
  • Des analyses de sang.
  • Test de la fonction vestibulaire pour vérifier votre équilibre. Ce test est important pour exclure d'autres étiologies de vos symptômes.
  • Tests de vision.
  • Examen auditif.
  • Analyse d'imagerie de notre cerveau.
  • IRM pour vérifier que votre système nerveux va bien.
TRAITEMENTS POUR MDDS Le syndrome du mal de débarquement est très difficile à traiter, avec peu de réponses efficaces de la plupart des traitements.
  • Médicaments
  • Clonazépam.
A faible dose, une à deux fois par jour, ce médicament a montré une amélioration chez les patients. Des doses plus élevées ne se sont pas avérées efficaces.
  • Diazépam (Valium).
  • Bloqueurs d'histamine ou antihistaminiques (Benadryl).
Prendre un comprimé de gel au début du vol aérien, puis toutes les 4 heures d'intervalle pour les vols plus longs. Les médicaments pour traiter la dépression, l'anxiété et l'insomnie peuvent être utiles pour le MDDS. Les médicaments pour le mouvement ne sont pas efficaces et ne doivent pas être utilisés.
  • Thérapie de stimulation cérébrale. 
La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) s'est avérée efficace pour le « mal de débarquement ».
  • Thérapie de réadaptation vestibulaire.
  • Style de vie Soins personnels.
Pour le traitement du mal de débarquement, des exercices sont nécessaires. Il est conseillé de prendre soin de vous en faisant des exercices de routine, en gérant le stress et en vous reposant suffisamment. Il est également nécessaire de suivre une alimentation saine. CONCLUSION Des études ont montré qu'une courte période de symptômes du MDDS est courante chez les personnes en bonne santé, après des épisodes prolongés de mouvements inactifs, qui durent normalement de quelques secondes à trois jours.  Néanmoins, dans le MDDS, une altération notable de l'équilibre peut persister pendant des mois, voire des années. Le trouble n'a pas encore de remède connu. Cependant, le traitement des causes sous-jacentes à l'aide d'une combinaison de médicaments a donné d'excellents résultats et conduit à une meilleure qualité de vie.

Symptômes

SYMPTÔMES MDDS

Les symptômes du mal de débarquement peuvent durer d'un mois à des années. Les symptômes peuvent ou non disparaître avec le temps. Cependant, la récurrence des symptômes après une autre expérience de mouvement est typique du MDDS. 

Les signes peuvent avoir tendance à s'aggraver lorsqu'un patient se trouve dans un endroit clos ou tente de rester immobile, par exemple allongé dans son lit. Les symptômes courants incluent :

  • Sensation de balancement, de balancement ou de balancement (épisodes chancelants instables.
  • L'anxiété.
  • Dépression.
  • Sensation de fatigue.
  • Vertige persistant.
  • Confusion.
  • Difficulté à se concentrer.

Vos symptômes peuvent s'aggraver lorsque vous êtes :

  • Fatigué.
  • Stressé.
  • En mouvement rapide.
  • Dans un espace clos.
  • Observez les lumières clignotantes.
  • Essayer de rester immobile, comme quand on s'endort.
  • Sur une activité visuelle intense, comme jouer à des jeux vidéo.

Causes

CAUSES DES SMD

La véritable cause du syndrome de mal de débarquement est encore inconnue. Certaines recherches ont fait croire que le problème n'est pas dans l'intérieur mais plutôt dans le cerveau. 

Selon eux, leur explication est basée sur des études qui ont démontré des changements dans le métabolisme cérébral et les connexions cérébrales fonctionnelles de ceux qui ont le trouble. 

Ils ont résolu qu'en raison de ces changements, le cerveau peut s'adapter à un mouvement inconnu mais est incapable de se réadapter une fois le mouvement arrêté.

Voici quelques conditions qui déclenchent ou conduisent à MDDS :

  • Ascenseurs.
  • Lits à eau.
  • Balade sur les quais.
  • Utiliser la réalité virtuelle.
  • Lorsque vous avez été en mer ou à bord d'avions, de trains et de voitures (expériences de mouvement).

QFP

Combien de temps dure le mal de débarquement ?

Des études ont montré qu'une courte période de symptômes du MDDS est courante chez les personnes en bonne santé, après des épisodes prolongés de mouvements inactifs, qui durent normalement de quelques secondes à trois jours. 

Qu'est-ce qui aide avec MDDS ?

De faibles doses de clonazépam, un médicament benzodiazépine lié au Valium (diazépam), sont utiles chez la plupart des personnes atteintes de mal de débarquement. On craint que ces médicaments ne prolongent la durée des symptômes (bien que l'inquiétude n'ait pas été testée par une étude de recherche).

La natation peut-elle causer le MDDS ?

Le syndrome de mal de débarquement est généralement causé par le mouvement passif, les voitures, les trains, les avions, les navires, les bateaux et les ascenseurs rapides. La réalité virtuelle, les lits à eau et même la natation peuvent tous causer le trouble.

Comment se débarrasser du MDDS ?

À l'heure actuelle, il n'existe pas d'approche thérapeutique unique très efficace pour le « mal de débarquement ». Les médicaments standard prescrits pour le mal des transports (y compris les patchs de méclizine et de scopolamine) sont généralement inefficaces pour arrêter ou même diminuer les symptômes.

Le MDDS est-il un handicap ?

La définition médicale du handicap selon le dictionnaire médical de Mosby est différente. C'est la perte, l'absence ou l'altération de la forme physique ou mentale qui est observable et mesurable. C'est là qu'il est difficile de prouver que le MDDS est considéré comme un handicap.

L'exercice aide-t-il le MDDS ?

Les exercices de mal de débarquement et la kinésithérapie semblent aider certaines personnes atteintes de MDDS déclenché par le mouvement (environ 50%). Cependant, il semble être moins utile pour les personnes atteintes de MDDS spontané (environ 15%). La rééducation vestibulaire semble également aider les personnes atteintes de MDDS déclenché par le mouvement (environ 38%).